Le Barrage du Marillet

Le barrage du Marillet a été construit dans les années 80 pour répondre à des besoins croissants en eau potable, soutenir des étiages du Lay et des marais en aval, et irriguer les terres limitrophes.

La retenue s’étend sur 127 ha et sa réserve contient 7 300 000 m3 d’eau. Ce barrage est couplé avec une micro-centrale hydro-électrique conçue pour fonctionner l’hiver et en période de crue. Deux turbines permettent de débiter du courant.

En aval de cette installation, est implantée une usine de production d’eau potable alimentée à partir du barrage. Elle permet d’assurer une production de 20 000 m3/jour.

Caractéristiques :

  • Hauteur totale : 31 m
  • Longueur en crête : 181,5 m
  • Volume de béton mis en œuvre : 44 000 m3

Le Château d’eau de La Mainborgère

château d'eau CHATEAU GUIBERT (Copie)Le château d’eau de la Mainborgère est alimenté par l’usine de production d’eau potable du Marillet. Ce réservoir d’eau se distingue par l’audace de ses caractéristiques et par la technique utilisée lors de sa construction. La tour de 50m de hauteur fût le premier élément bâti, puis s’ajouta la cuve conique d’abord montée au sol autour de la tour, puis montée au sommet, en 3 jours, par un système de vérins hydrauliques.

Un dispositif anti-houle a été installé dans la cuve pour éviter les phénomènes de résonance de la masse d’eau.

Caractéristiques :

  • Hauteur totale : 60 m
  • Volume d’eau de la cuve : 5 000 m3
  • Diamètre de la cuve : 42 m
  • Poids de l’ouvrage plein d’eau : 9 500 T

Système de réalimentation du Lay

Une carrière désaffectée de Mareuil sur Lay-Dissais est utilisée pour stocker, en hiver, de l’eau provenant du ruisseau la Doulaye. En été, cette eau est renvoyée dans le ruisseau et s’écoule jusqu’à Mareuil. Là, elle est transférée par pompage dans la rivière le Lay, en amont de la chaussée (digue) du moulin. Puis, l’eau est pompée au niveau des chaussées du Braud et des Moutiers sur le Lay. La rivière est ainsi réalimentée sur 10 km. Cette eau est ensuite utilisée pour l’irrigation par une association d’agriculteurs.

La passe à pPASSE A POISSONSoissons de Mareuil sur Lay-Dissais

Mise en service fin 2013 à proximité de la chaussée de Mareuil, cette passe à poissons de 81 mètres a été réalisée et financée par le Synerval, syndicat mixte pour l’entretien et la restauration des cours d’eau du bassin-versant amont du Lay. Elle garantit en permanence la circulation et la reproduction des espèces qui peuplent les eaux.

 

Les Portes de Mortevieille

portes Mortevieille (Copie)Construites dans les années 60, elles permettent de réguler le cours du Lay jusqu’à Mareuil sur Lay-Dissais, située à 9km en amont. En été, elles maintiennent l’eau dans la rivière et les canaux des marais environnants. En hiver, les portes sont ouvertes pour évacuer les crues.

L’ouvrage principal est constitué de 5 pertuis formés par des portes de 5m de largeur et 3,60m de hauteur. Ces portes, initialement en bois, ont été remplacées en 1996 par des portes métalliques plus légères (2,7 tonnes par porte au lieu de 4 tonnes). Le mouvement des portes est électrifié depuis 1986. Il faut 40 minutes pour lever l’ensemble des 5 portes.

L’ancien treuil de la vanne des marais

On peut encore voir cet ancien treuil qui servait à manœuvrer la vanne de l’écluse de La Claye. Installé en 1852, lors de la réalisation de la digue de Claye, il date de l’époque VAUBAN.

Treuil LA BRETONNIERE (2) (Copie) Treuil LA BRETONNIERE (1) (Copie)

Partager cette page sur :