Le Barrage du Marillet

Le barrage du Marillet a été construit dans les années 80 pour répondre à des besoins croissants en eau potable, soutenir des étiages du Lay et des marais en aval, et irriguer les terres limitrophes.

La retenue s’étend sur 127 ha et sa réserve contient 7 300 000 m3 d’eau. Ce barrage est couplé avec une micro-centrale hydro-électrique conçue pour fonctionner l’hiver et en période de crue. Deux turbines permettent de débiter du courant.

En aval de cette installation, est implantée une usine de production d’eau potable alimentée à partir du barrage. Elle permet d’assurer une production de 20 000 m3/jour.

Caractéristiques :

  • Hauteur totale : 31 m
  • Longueur en crête : 181,5 m
  • Volume de béton mis en œuvre : 44 000 m3

Le Château d’eau de La Mainborgère

château d'eau CHATEAU GUIBERT (Copie)Le château d’eau de la Mainborgère est alimenté par l’usine de production d’eau potable du Marillet. Ce réservoir d’eau se distingue par l’audace de ses caractéristiques et par la technique utilisée lors de sa construction. La tour de 50m de hauteur fût le premier élément bâti, puis s’ajouta la cuve conique d’abord montée au sol autour de la tour, puis montée au sommet, en 3 jours, par un système de vérins hydrauliques.

Un dispositif anti-houle a été installé dans la cuve pour éviter les phénomènes de résonance de la masse d’eau.

Caractéristiques :

  • Hauteur totale : 60 m
  • Volume d’eau de la cuve : 5 000 m3
  • Diamètre de la cuve : 42 m
  • Poids de l’ouvrage plein d’eau : 9 500 T

Cimetière de Bellenoue

cimetière bellenoue CHATEAU GUIBERT (Copie)A l’origine, ce cimetière était paroissial, puis il devint communal jusqu’au rattachement de la paroisse de Château-Guibert, en 1802. Dans la partie centrale sont conservés les tombeaux de la famille Clémenceau de la Serrie, descendants de la famille de Jehan Clemenceau au XVIème siècle, libraires à Moutiers sur le Lay.

Plaque commémorative

Cette plaque a été posée par l’Association Culturelle du Pays Mareuillais et le Souvenir Vendéen, à la mémoire de la population du village anéantie par les colonnes infernales le 30 mars 1794

Crois Hosannière (XVIIIème siècle)

Cette croix très ancienne est disposée au centre du cimetière. Le jour de la procession des Rameaux, l’évangile de la Passion était lu au pied du monument.

Localisation

Partager cette page sur :